Echappée sauvage en Suède

Y’a des fois dans la vie où il vaut mieux ne pas trop réfléchir et se contenter d’attraper son sac à dos et partir à l’aventure.

2 filles, 2 garçons, 4 appareils photo et 3000 km de road trip.

Nous avions envie de neige, de froid et de paysages nordiques, la Suède s’est imposée comme une évidence.
Février dans une contrée nordique, c’était la quasi certitude de se retrouver seuls face à nous mêmes, parcourant les contrées enneigées sans crainte de se laisser piéger dans une masse informe de touristes : et en effet nous avons croisé très peu de monde !

(crédit pour la map : Laura Meytadier)

JOUR 4 – Sundsvall

Premier coup de cœur du périple pour la côte Est du pays, baignée par le golfe de Botnie. La gérante de la maison d’hôtes où nous logions nous a fait découvrir une adorable petite plage, face à l’une des nombreuses iles entre la Suède et la Finlande. Après une longue journée de route, entre chien et loup, cet endroit était tout simplement magnifique. La neige, la fine couche de glace sur l’eau, le bleu si particulier de la mer… Nous sommes restés un moment à contempler toute cette beauté nordique qui nous était offerte.

JOUR 5 – Laponie du Sud

C’est ça que nous étions venus chercher. Les tempêtes de neige, les routes presque impraticables, les paysages noyés de blanc. Et on peut dire que ce fut à la hauteur de nos espérances ! Le froid, le vrai, qui glace jusqu’à l’os, la neige jusqu’à mi cuisse et la sensation de découvrir enfin la réelle rudesse hivernale des pays nordiques.

JOUR 7 – Jämtland

Et là on arrive à ma petite pepite : le Jämtland c’est une région frontalière avec la Norvège, où les paysages se font plus montagneux. De superbes lacs gelés, de la brume glaciale qui se perd dans les hauts sommets… Je suis véritablement tombée amoureuse de cette région si particulière et qui contraste par son relief avec le reste du pays.

JOUR 8 – Tiveden

Une rando dans un des plus grands parcs nationaux du pays et sans croiser personne (bon si sur le parking on a croisé une voiture..) ? Merci Tiveden pour ce petit miracle !

Ici plus question de neige, mais une forêt verdoyante. On a aimé se perdre dans cette immense nature préservée où seul le bruit de nos pas nous parvenait.

JOUR 9 – Harryda

Tout près de Göteborg, nous avons vécu un vrai moment d’éternité. Une cabane au bord d’un lac au milieu de nul part, après trois heures de pistes au pas. Un jacuzzi sous une nuit étoilée. Et une matinée à bord d’un canoë, à naviguer sur la quiétude du lac. La définition du paradis.

La Suède fut vraiment une vraie bouffée d’oxygène pur pour se retrouver avec la nature, les éléments, et le plaisir de capturer ces instants rares avec un appareil photo.